14 AVR

Quelle place réserver au développement personnel ?

Depuis un an, la crise sanitaire a fortement impacté la politique de formation des entreprises, notamment en présentiel. Dans ce contexte les entreprises ont dû se focaliser sur l’organisation du télétravail généralisé tandis que les organismes de formation et formateurs indépendants ont été contraints de s’adapter en digitalisant leurs programmes pédagogiques.

Aujourd’hui, une nouvelle organisation est en place et de nombreux programmes sont disponibles en digital, alors quelle place les employeurs devraient réserver à la formation en 2021 ? Pourquoi les DRH et Responsable formations devraient envisager de réserver une part plus importante au développement personnel des collaborateurs ?

Au travers des adaptations liées au télétravail, de nouvelles compétences essentielles ont vu le jour, tant au niveau managérial qu’au niveau opérationnel. Pour les managers il s’agira entre autres d’assurer le suivi, de mesurer l’impact sur la productivité et de maintenir une cohésion d’équipe,…Les collaborateurs, quant à eux, devront développer leur capacité d’autonomie et de gestion du temps. Pour tous, il s’agira aussi de maintenir un équilibre vie privée, vie professionnelle et de gérer son temps de déconnexion. La relation en elle-même est et sera de plus en plus impactée par le besoin plus présent de confiance mutuelle, d’écoute active et d’empathie, c’est à dire l’attention portée aux émotions générées par la crise et le télétravail ainsi qu’à l’impact de l’environnement de travail sur le bien-être de chacun.

De ce fait, les soft skills et le développement personnel sont davantage nécessaires au sein de l’entreprise et sont considérés comme un levier de réussite, d'efficacité professionnelle et de bien-être au travail.

Les avantages de (ré)intégrer les formations de développement personnel au sein de l’entreprise sont multiples pour chacun d’entre nous :

 Quelles formations choisir pour permettre à chacun de bénéficier de ces avantages ?

Parmi les thèmes les plus pertinents et les plus demandés, nous retrouvons le plus souvent :

Tout argent déboursé dans l’homme et sa montée en compétence est toujours un investissement pour celui qui l’emploie. Aussi, rien ne s’apprend mieux que par l’expérience, et c’est pourquoi, il est important de privilégier les mises en situation et la mise en pratique des concepts transmis lors de la formation. Les outils de coaching et de PNL (Programmation Neuro Linguistique), outils puissants tant de connaissance et développement de soi que d’écoute et de mise en relation avec l’autre, font partie intégrante du processus d’apprentissage.

La contribution de l’entreprise au développement personnel du salarié

En conclusion, nous retiendrons que les compétences techniques ne suffisent plus et que la tendance au besoin du développement des compétences sociales et personnelles n’a fait que se renforcée en raison d’une crise sanitaire qui nous contraint à subir la montée en puissance de l’utilisation des outils technologiques, au détriment des interactions sociales entre collègues.

Si beaucoup d’outils et de livres sur le développement personnel sont disponibles sur le marché il est essentiel d’accompagner les télétravailleurs par des formations qui leur permettront d’être guidés par un formateur spécialisé qui pourra s’adapter aux participants, interagir en direct avec eux et les suivre dans leur acclimatation à ce nouveau mode de travail.

https://www.hrone.lu/actualites/quelle-place-reserver-au-developpement-personnel-en-entreprise-en-2021

Formons notre partenariat autour d'un café